UN PROJET SOCIAL DYNAMIQUE

Le papy boom est à nos portes et notre vieillissement s’opère majoritairement à domicile, sauf quand la perte d’autonomie est trop importante pour permettre le maintien à domicile.

Fortes de nos constats, nous avons souhaité trouver une alternative au domicile individuel et à l’EHPAD en œuvrant pour la création d’une maison partagée et accompagnée dans le Nord Siene-et-Marne. Mais ce n’est pas tout car il ne suffit de décréter ou que des personnes aient envie de vivre ensemble pour que tout se passe bien. Nous avons donc réfléchi à une proposition d’accompagnement qui viendrait faciliter les liens sociaux, construire un groupe dont les valeurs portées par l’association seraient partagées et où l’entraide serait un pilier.

Voilà pourquoi, nous créons un club d’entraide itinérant et que nous poursuivons des recherches pour trouver un lieu susceptible d’accueillir une maison partagée et accompagnée.

 

LES PERSONNES CONCERNÉES

Vieillissantes, avec ou sans handicap associé (déficience physique ou intellectuelle légère), elles éprouvent le besoin de trouver un accueil bienveillant, adapté à leurs besoins, pour bien vieillir à domicile, prévenir l’isolement et la perte d’autonomie.

Même si elles se sentent fragilisées pour diverses raisons, nous recherchons l’adaptation de notre accompagnement nécessaire en réponse à leurs besoins et attentes.

Pour entrer dans la maison, leur état de santé devra être compatible avec un domicile non médicalisé. Pour permettre d’y voir plus clair lors d’une admission, l’utilisation de la grille Autonomie gérontologique groupe iso-ressources (AGGIR) permettra de déterminer le degré d’autonomie de la personne, et valider la possibilité d’entrer dans la maison. Sachant que la dépendance intervient à partir du GIR 4, la structure pourrait débuter son accompagnement pour les personnes relevant des GIR 4 à 6.

 

LE CLUB SENIOR

Son environnement

Dans le territoire du Pays de l’Ourcq (près de Meaux), les personnes âgées habitent des villages parfois isolés, peu peuplés, dont les centre-bourgs sont peu investis. Leurs revenus pouvant être modestes, elles ont peu accès à un tissu social et commerçant adapté à leurs besoins et leurs envies. Notre club itinérant facilite le développement du lien social entre les habitants du même village, en partageant des expériences communes.

C’est une ressource pour chaque membre, un espace dans lequel on peut être, agir, ressentir, exprimer, questionner, fabriquer, réfléchir, …

Le club est accessible aux adhérents de l’association ENVISAGES. L’entrée est donc soumise au paiement de la cotisation annuelle après une période d’essai de 2 mois.

Objectif principal : La dynamique de groupe installée progressivement entre ses membres permet de rompre la solitude, favorise l’entraide mutuelle et le bien-être des personnes âgées.

Objectifs secondaires : Cette expérience positive de vie avec les autres, riche des bons moments partagés et du bien-être ressenti se complète par la prise de conscience qu’on est toujours en capacité d’être acteur de sa vie. Il s’agit de garder le corps et l’esprit actifs et ouverts.

Nous débutons sur la commune de Lizy/Ourcq, au cœur de la communauté de communes (22 villages la composent). Puis, selon les retours, nous élargirons notre champ d’action pour aller vers les petits villages alentours.

 

Le projet d’accompagnement

Par la construction d’une relation de confiance avec les membres de l’association, il s’agit d’apporter à chaque personne demandeuse un accompagnement visant une meilleure prise en compte de ses besoins et attentes, en lien avec les aidants s’il y a lieu.

        • Rencontre individuelle pour faire connaissance mutuellement et repérer les attendus
        • Proposition des premières activités de groupe par le nouveau membre et accès aux activités en cours
        • Adhésion suivant les 2 mois de présence et signature d’un contrat d’engagement mutuel en lien avec les partenaires potentiels
        • Tous les 3 mois, regroupement des membres pour prévoir les prochaines activités, repas et sorties
        • Tous les 6 mois, forum d’échanges entre membres et partenaires de proximité selon les demandes des membres
        • Tous les ans, évaluation des activités du club et adaptation aux demandes et besoins

Il s’agit de partager certains temps de vie tout en facilitant le maintien de leur indépendance à leur domicile.

Un contrat d’engagement mutuel concrétise le projet d’accompagnement, les objectifs et les moyens fixés.

Ce contrat vient confirmer la demande d’accompagnement et prévoit les prestations demandées et les objectifs souhaités, en lien ou non avec les proches et les partenaires éventuels. Il formalise le projet par une temporalité de réalisation des objectifs et les moyens mis en œuvre pour les réaliser.

Ce projet pourra être révisé à tout moment, en fonction des besoins ou des changements à y apporter, et au plus tard dans l’année qui suit son commencement. Le projet doit s’adapter au plus près des besoins de la personne concernée. Les partenaires pourront y être associés si nécessaire.

 

LA MAISON PARTAGÉE

Son environnement

La maison se situera au nord Seine-et-Marne, en milieu rural, là où les personnes se trouvent le plus en situation d’isolement géographique, dans des logements souvent trop grands, inadaptés, une proximité réduite avec les commerces, les structures administratives et médicales, et dont la famille se situe souvent loin.

L’objectif est donc d’offrir un lieu d’accueil suffisamment spacieux pour offrir une indépendance à chaque personne logée, tout en gardant une proximité avec un centre-ville qui se voudrait assez dynamique pour proposer un service médical, paramédical, et aussi un tissu associatif permettant de créer du lien avec la population locale.

La maison sera constituée de plusieurs studios (7 à 10), que les habitants pourront équiper selon leurs goûts, et de pièces communes qui permettront de profiter de temps partagés, pour rompre avec l’isolement quand les habitants le souhaitent.

La structure se veut fonctionnelle pour toute personne, même celles dont la mobilité serait restreinte.

Un espace extérieur sera proposé en toute sécurité. Un jardin permettra également de proposer des activités extérieures facilitant les liens entre locataires telles que des activités sportives ou encore la création d’un potager par exemple.

La commune qui accueillera la maison devra posséder le partenariat nécessaire aux besoins d’une population fragile ayant malgré tout un fort engagement auprès des commerces et de la vie citoyenne en générale.

De fait, le voisinage sera sollicité et impliqué dans le partage d’activités visant au bien-être de chaque personne participante, selon ses souhaits.

 

Le projet d’accompagnement

Les personnes qui vivront dans ce logement en seront locataires. Elles auront fait le choix de vivre ensemble et adhéreront au projet de vie sociale et partagée qui sera construit avec elles.

La prévention de la perte d’autonomie est un axe majeur de l’accompagnement proposé. Ainsi, l’autonomie sera respectée et encouragée tout au long de leur présence. Mais selon leurs besoins et leurs souhaits, chacun pourra être accompagné par les professionnels de la structure dans les activités qui auront été choisies par l’ensemble des locataires, aussi bien dans le tissu local qu’en interne.

Chaque professionnel aura à cœur d’offrir un environnement sécurisant et bienveillant, permettant à chaque personne de se sentir « chez elle » en dehors de ses espaces privatifs, d’apporter une contribution positive par les actions qu’elle pourra développer dans la structure, auprès des autres locataires et du voisinage. Ils apporteront ainsi sécurité par l’accompagnement de la vie de la maison et l’animation des projets de vie de chaque habitant.

Leurs actions pourront prendre diverses formes :

  • Administratives : aide aux démarches, accompagnement aux rdv, …
  • Sportives : parcours moteurs, pétanque, …
  • Culturelles : la bibliothèque, l’informatique,
  • Bien-être : piscine, jeux de société, les arts manuels,
  • Artistiques : le théâtre, la musique
  • Loisirs : la cuisine, le jardinage,
  • Et toute autre activité pouvant intéresser les locataires, selon les compétences des professionnels de la structure, ou les partenaires extérieurs.

La structure assurera également la coordination des soins afin que ceux-ci se déroulent dans de bonnes conditions pour l’ensemble des locataires.